analyse swot campagnes digitales

L’analyse SWOT pour les campagnes digitales

Elaborer une campagne de marketing digital peut s’avérer plutôt plaisant et divertissant, mais il faut d’abord se poser les bonnes questions avant de commencer à la concevoir. Quelles sont les chances pour que ma campagne soit un succès ? Quels sont les points faibles de notre communication ? Que fait la concurrence ? Quelle est la situation actuelle du marché sur lequel nous travaillons ?

swot agence digitale

Pour analyser tous ces aspects, il faut étudier la situation de notre marque vis-à-vis des quatre catégories qu’englobe l’analyse SWOT : Forces (Strengths), Faiblesses (Weaknesses), Opportunités (Opportunities) et Menaces (Threats). Les forces et faiblesses servent à décrire la situation interne de la marque, les points positifs et négatifs ; tandis que les opportunités et les menaces font références aux facteurs externes, propres au secteur de l’entreprise, qui sont favorables ou dangereux pour notre campagne.

Les informations que nous recueillions doivent être conformes à la réalité, et donc pertinentes, pour aider à prendre de bonnes décisions et à en écarter d’autres. Pour nous faciliter le travail, nous classons ces informations en quatre divisions, ce qui permet de facilement distinguer les points positifs / négatifs ou internes / externes. Pour chaque catégorie, il faudra préciser les éléments suivants :

    • Faiblesses (négatif/interne) : il est absolument nécessaire d’être objectif et honnête dans notre critique. Sans cela, nous ne pourrons pas trouver les bonnes solutions pour communiquer. Nous cherchons des aspects qui limitent ou réduisent la capacité de développement de notre marque sur internet et qui peuvent constituer une menace pour notre entreprise.

Par exemple : une présence faible sur les réseaux sociaux, ne pas savoir évaluer le retour sur investissement (ROI), un contenu qui imite notre marketing offline sans rien apporter de nouveau, ne pas s’entourer de professionnels spécialisés dans le marketing digital (ce qui peut être à l’origine des faiblesses susmentionnées soit dit en passant).

    • Menaces (négatif/externe) : ce sont les résistances du secteur qui peuvent entraver l’implantation de notre stratégie, réduire son efficacité, augmenter les risques, bloquer les ressources nécessaires ou limiter les résultats attendus et leur rentabilité.

Par exemple : les stratégies de nos concurrents qui peuvent directement nous affecter, l’effondrement d’un marché, le manque d’emploi dans un secteur ciblé, l’apparition ou l’essor de nouveaux réseaux sociaux sur lesquels nous ne sommes pas présents et qui peuvent causer la migration de nos utilisateurs vers ces nouveaux réseaux.

    • Forces (positif/interne) : il s’agit ici des points forts de notre marque. Nos capacités, ressources ou positions que nous avons atteintes et qui constituent nos avantages compétitifs dans le secteur. Elles nous serviront pour exploiter nos opportunités.

Par exemple : l’expertise sur le secteur dans lequel nous évoluons, des dirigeants conscients de l’importance du digital, un modèle d’entreprise original ou innovant, des followers impliqués, des cas de réussites pertinents…

  • Opportunités (positif/externe) : cela comprend toutes les forces du milieu qui nous sont favorables, selon qu’elles aident à atteindre nos objectifs à court, moyen ou long terme. Entre autres, elles sont d’ordre social, économique ou politique. Nous pouvons aussi inclure de nouveaux groupes de clients ou des niches de marchés qui peuvent devenir des consommateurs de la marque.

Par exemple : l’apparition de nouvelles technologies, un changement des tendances de consommation en faveur de notre modèle d’entreprise, la possibilité d’étendre notre business sur de nouveaux marchés ou canaux, des concurrents affaiblis par certaines circonstances…

A la suite de cette analyse, nous pouvons établir une stratégie pour combler les lacunes et renforcer les avantages détectés lors du diagnostic.

Imaginez que vous vous entrainez pendant des années pour devenir gardien de football, mais que vous finissez suppléant car trop petit (faiblesse). D’autres jeunes avec beaucoup plus d’expérience veulent aussi devenir gardien (menace). Vous êtes toutefois plus agile qu’eux (force) et le gardien principal s’est blessé (opportunité). C’est le moment de donner le meilleur de soi-même !

POST RELACIONADOS