marketing experientiel

Le marketing expérientiel

Non pas la marque, mais l´émotion

Avec la mondialisation et le nombre de marques croissant, il ne suffit pas de dire que le produit est bon pour le vendre, il faut se différencier, et pour cela faire vivre des expériences au consommateur. Les expériences déclenchent l’émotion qui elle-même provoque la décision d’achat. Pour cela, le pilier fondamental est le neuromarketing dont l’objectif est de connaitre et comprendre comment chacun des consommateurs réagit à un signal. Un bon exemple serait la boutique M&M’s à Londres, de laquelle il est pratiquement impossible de ressortir sans avoir acheté au minimum un petit sachet de ces confiseries. Cela est dû à la forte odeur de chocolat présente dans les 4 étages de la boutique, causée par les confiseries, mais surtout par le parfum de chocolat qu’ils diffusent dans la ventilation.

Le marketing expérientiel n’est autre que la mise en pratique des grands principes du neuromarketing avec l’objectif initial de créer une grande campagne, et l’objectif final de créer une grande image de marque. Ce n’est pas tant le fait de communiquer sur la bonne qualité du produit que l’on recherche, mais que chacun puisse le vérifier à travers d’une expérience réelle et inoubliable associée à la marque. Nous souhaitons nous faire remarquer auprès du public, en leur offrant une expérience unique à l’image de la marque.

Par exemple, il est sûr que lorsqu’on pense à une valeur véhiculée par Coca-Cola, le mot « bonheur » nous vient en tête directement. En effet, c’est le concept qui est mis en avant par la marque dans toutes ses campagnes publicitaires. Le marketing expérientiel a été un bon moyen de transmettre cette valeur avec la campagne « Savoure l’instant » à Paris.

Dans un autre secteur, comme celui de technologies qui est si concurrentiel, il faut faire apparaitre les qualités du produit pour provoquer des émotions intenses, comme la peur par exemple. C’est ce qu’a réalisé LG avec la campagne « So Real It’s scary », dans laquelle des personnes dans un ascenseur voyaient le sol se dérober sous leurs pieds de façon très réelle alors que le sol n’était qu’un écran.

En plus de réaliser des expériences réelles, des tendances marketing digitales se développent grâce à la réalité virtuelle et la réalité augmentée.

La réalité virtuelle implique l’usage de lunettes virtuelles, avec lesquelles on peut visionner des objets ou des scènes qui semblent réels, mais qui sont créés de toute pièce par les technologies digitales. C’est une manière de faire voyager le consommateur sans qu’il ne bouge de l’endroit où il se trouve grâce à des vidéos 360 º. Par exemple avec l’Orchestre Philarmonique du Théâtre Regio Morino, il est possible de se déplacer autour de la scène, de se glisser d’un côté ou d’un autre en cliquant sur la vidéo car le lieu est enregistré par la caméra virtuelle.

La réalité augmentée est une technologie qui permet de superposer des images de manière virtuelle dans des environnements réels, en combinant la réalité et la fiction dans un même espace. Comme dans tout bon exemple de stratégie marketing ou de communication, Ikea n’est jamais loin, la marque a créé une application, grâce à laquelle on peut voir les meubles de l’enseigne dans notre maison. C’est de la réalité augmentée !

Le marketing expérientiel n’impacte pas seulement les personnes qui vivent l’expérience, il impacte aussi celles qui vivent l’expérience à travers leurs smartphones, leur tablette ou autres supports. Il est possible de profiter de ces technologies sur tous les appareils mobiles. Tout cela favorise l’imprégnation de la marque dans l’esprit des consommateurs, et qui conduit souvent à la consommation des produits de la marque par la suite.

Si la marque trouve le moyen de créer une connexion avec ses consommateurs, les retombées médiatiques seront immédiates.

POST RELACIONADOS