ere influenceur digital

L’ère de l’influenceur

Chez Influencia nous aimons beaucoup parler des influenceurs, de ces leaders d’opinions qui se définissent comme tels dans le monde 2.0 et qui, volontairement ou non, obtiennent un engagement significatif des consommateurs, très difficile à atteindre par d’autres formats, compte tenu notamment de la saturation publicitaire qui nous entoure. Ils sont capables de mobiliser du public, tout en changeant certaines attitudes et en orientant les décisions d’achat.

Théoriquement, tout le monde peut devenir influenceur. La youtubeuse Mode Eider Paskual expliquait dans une interview : « Ce qui était un passe-temps est devenu sans le vouloir ma profession ». Pourtant, obtenir des centaines de milliers de followers qui suivent, aiment et commentent ce que vous faites, n’est pas si simple.

Sous-estimer la capacité d’influence d’une personne serait une erreur, mais valoriser un profil seulement en fonction de son nombre de followers, serait une erreur bien plus grave.

Nous insistons sur le fait que dans ces cas-là le plus important est la qualité et non la quantité, la compatibilité de l´influenceur avec votre marque et, surtout, le public que vous visez. Ici, l’engagement entre en jeu ainsi que le lien de confiance que les influenceurs ont créé avec leurs followers, comme par exemple Dulceida, Alex Puertólas ou encore Maria Cadepe.

Ce lien est celui que toutes les marques veulent obtenir auprès des consommateurs, mais est très difficile à atteindre du fait de la multitude d’options qui se trouvent sur le marché. Les influenceurs ont la particularité d’avoir gagné la confiance de leurs followers en exposant leur style de vie, leur routine, leurs conseils dans les domaines où ils sont experts, leurs cercles de famille et d’amis. Ils parlent en face à face et demandent généralement en retour des conseils, pour montrer à leur public que leur relation est un échange. Aucun autre format publicitaire n’atteint cela en marketing digital. De plus, les influenceurs eux-mêmes sont ce qu’on appelle des proconsommateurs, c’est-à-dire qu’ils sont à la fois producteurs de contenus publicitaires et consommateurs des produits. Ceci est la clé qui renforce la confiance avec leurs followers.

Si vous n’êtes pas encore convaincu par ce moyen de communiquer, penchez-vous sur les données objectives : 81% des utilisateurs entre 16 et 55 ans utilisent les réseaux sociaux, ce qui représente plus de 15 millions d’espagnols. Ces utilisateurs passent en moyenne plus de 4 heures par semaine à utiliser Facebook, plus de 3 heures par semaine à regarder des vidéos sur YouTube, et environ 2 heures et demie par semaine sur Instagram et Twitter. Instagram est dans le top de fréquence des visites quotidiennes, et 85% des utilisateurs d’internet déclarent suivre des influenceurs par le biais des réseaux sociaux. Et enfin et surtout, les consommateurs se fient de manière presque égale aux recommandations des influenceurs (49%) qu’à celles de leurs amis et famille (51%).

Qu’ils démontrent leur passion pour les jeux vidéo, la mode, la maternité ou les voyages, il est clair que les influenceurs, les leaders d’opinion des réseaux sociaux, sont en voie de devenir les grands communicants du XXI siècle.

POST RELACIONADOS