shutterstock_524898679

Quand la publicité se déchaine pendant les fêtes de Noël

Lors de ces périodes d’excès et d’opulence, les marques cherchent le moyen d’attirer l’attention parmi les illuminations et l’esprit de Noël. Certaines d’entre elles ont trouvé le moyen de le faire grâce à des campagnes de publicités provocantes et osées qui tranchent avec l’atmosphère enfantine de Noël… et risquent parfois de faire éclater un conflit international.

netflix narcos noelLa campagne qui a fait le plus parler d’elle, en bien et en mal est celle de Netflix « Oh blanc Nöel » avec l’affiche du personnage principal de la série Narcos : Pablo Escobar. Ingénieuse, osée, provoquante et très blessante pour certaines personnes qui ont vu dans cette affiche sur la Puerta del Sol de Madrid, une offense à la Colombie. En effet, ce pays lutte depuis des années pour s’émanciper de ce personnage qui a laissé beaucoup de traces dans l’histoire récente. La campagne fut un succès. Elle a été reprise par des centaines de mèmes et a été félicitée par les publicitaires et les fans de la série. Cependant, elle a eu aussi ses détracteurs au point d’en faire une affaire d´Etat. Le gouvernement colombien a demandé officiellement à la mairie de Madrid de retirer l’affiche considérée comme provocante et inappropriée. Sans conséquences, puisque l’affiche est restée à sa place, ni la mairie de Madrid, ni Netflix n´ayant accepté de la retirer.

Profitant de l’agitation, la police nationale a réalisé son propre mème en détournant celui de la série pour faire passer le message selon lequel les agents sont très vigilants à ce l’unique poudre blanche que l’on puisse voir à Noël soit le sucre en poudre qu’on met sur les petits biscuits « polvorones ». Cette campagne provocante a généra beaucoup de bruit et apparitions dans les médias. Encore une fois, une idée de génie de la part de Netflix.

En parlant de génie, il n’y avait qu’à voir la tête des annonceurs quand ils ont vu pour la première fois le site pornographique PornHub. Le site a voulu troquer son image un peu sordide pour une image plus amusante. Il y a un an, ils nous ont surpris avec la campagne Wank Band et la campagne de Noël qui avait pour objet de vendre des contenus pornographiques pour toute la famille (non ce n’est pas une blague). Cette fois, ils ont décidé de parodier des spots très populaires pour vendre plus d’inscription Premium. Même si elle été moins réussie que les autres, elle nous a plu. Mais nous en voulons plus.

 

La campagne Audi pour Noël aussi était osée. Non du fait de son concept, mais du fait de son contenu : une Barbie qui en a assez des stéréotypes et de cette obligation d’hétérosexualité imposée par Ken et la société en général prend le volant d’une Audi bleu très voyante. C’est grâce à ce spot attractif qu’Audi s’est approprié le thème de l’égalité des sexes en promouvant ses modèles de voitures, et ses valeurs. C’est également l’occasion pour Audi  de se faire connaitre auprès de ses futurs clients, les enfants, qui vont demander au père Noël et aux Rois mages leur première voiture Audi. Même si ils n’ont pas encore le permis, ils connaissent la marque et l’apprécient.

Toujours très ingénieux, les deux exemples suivants sont originaux dans leur message et dans leur démarche. L’idée neuve et très intéressante, est de faire appel à des réalisateurs de cinéma pour réaliser les spots publicitaires. Nous présentons ici la campagne colorée de H&M avec le duo inséparable Wes Anderson et Adrien Brody ou la métaphore de la guerre familiale qu’a utilisée Daniel Sánchez Arévalo pour la publicité Carrefour pour passer des fêtes de Noël sans conflits.

Mais qu’est ce qui reflète plus l’esprit de Noël que le discours du Roi lors du Réveillon ? C’est de cette tradition que les fabricants de chocolat Qé, se sont inspirés pour lancer une action qui consiste à faire compter au public, combien de fois le Roi va prononcer le mot « Que » durant son fameux discours. Sans doute, un bon moyen bien de faire le lien entre la marque et les fêtes de Noël.

Et enfin pour en finir avec ces publicités loufoques, la marque de téléphonie mobile Amena a convaincu la chanteuse Chenoa, de participer à une publicité tout en auto-dérision. Dans la publicité, elle fait référence à la déclaration que lui a faite le chanteur David Bisbal en utilisant un jeu de mot. Elle a su rebondir sur cette fausse déclaration et en tirer profit.

POST RELACIONADOS